Collège Les Ecrins - Lycée H. Romane
Collège et Lycée
Embrun
 

Conception et organisation de la formation

dimanche 30 décembre 2012, par Administrateur

Projet de formation interne à la cité scolaire d’EMBRUN 2012/2013
Document de travail élaboré par l’équipe de direction et
R. Dhellemmes, formateur, (IA IPR EPS retraité)

Thème :

Différencier les pratiques d’interventions en… (préciser la discipline d’enseignement)

Cohérence et contribution :

Axe 1 du projet d’établissement : promouvoir une égalité des chances de réussite des parcours scolaires

Ambition 1 du projet académique : faire acquérir par les élèves les connaissances et compétences attendues

Thématique 1 du projet national : la réussite scolaire pour tous

Cadres stratégiques :
l’accompagnement personnalisé (collège et lycée)
liaison école/collège, collège/lycée
les prescriptions institutionnelles sur la différenciation

Publics visés :
Les collègues intervenant en accompagnement personnalisé
Les équipes disciplinaires des disciplines engagées dans le projet
Les collègues à services partagés collège/lycée
Les enseignants volontaires intéressés par le projet

Problématique de formation :

Question à l’étude
Comment maintenir la dynamique de la classe à l’étude d’objets d’enseignement en restant disponible pour repérer les difficultés de certains élèves, les analyser et intervenir sur des cas particuliers ?

En appui sur les apports de recherches en enseignement et sur des travaux d’épistémologie des disciplines scolaires, il s’agira d’un travail d’analyse réflexion de cas concrets d’intervention différenciée.

Postulats de départ :

Concernant le thème d’étude lui-même

1. On ne peut pas ne pas différencier … Il n’est pas toujours possible ni utile de le faire.

2. Les pratiques de différenciation se heurtent à des difficultés, à divers obstacles qu’il faut identifier pour tenter de les dépasser.

3. Il n’y a pas de « bonnes pratiques de différenciation », généralisables à toutes les disciplines. Ainsi chaque discipline scolaire appréhende de façon singulière cette question. Ce qui n’exclut pas après coup, de dégager des similitudes pour enrichir la réflexion collective.

Concernant la stratégie de formation

4. Les pratiques professionnelles d’enseignement obéissent à un ensemble de contraintes et de déterminations. L’absence de prise en compte de celles-ci rend incertaine toute tentative de transformation de pratique.

5. C’est en analysant des pratiques (les siennes, celles d’autrui) qu’un enseignant peut entrer dans un processus d’innovation au regard de ses pratiques quotidiennes, de ses routines (au sens positif du terme).

6. Cette transformation passe par la construction pour chacun, d’un projet rédigé de pratique innovante, à mettre en œuvre dans un contexte favorable, à évaluer tant dans ses procédures que dans ses effets.

7. Les apports théoriques ne valent que dans la mesure où ils ont une signification au regard de ces projets de transformation

Démarche proposée

Partant de ces postulats, il s’agit de s’appuyer sur des pratiques effectives d’enseignement dans telle ou telle discipline, de les analyser et d’identifier les « moments de différenciation », les « circonstances » d’apparition de ce processus. Puis de faire « ressortir », d’analyser ce qui conduit l’enseignant à produire ces conditions (explicitation) avant qu’il ne s’engage dans des projets innovants. Bien entendu, il s’agira de l’étude de séquences d’enseignement finalisées par des acquisitions définies

On travaillera ainsi autour des questions suivantes :
Comment identifier les éléments d’une pratique d’intervention différenciée ?
Quels sont les moments d’émergence d’une intention de « différenciation » ?
Qu’est-il mis en œuvre concrètement dans la classe conduisant les élèves à différencier leur activité ?
Autres…

Un premier travail d’identification pourra être réalisé individuellement ou collectivement, aboutissant à une présentation (média au choix). Au départ de cette présentation, un travail d’étude sera engagé avec l’ensemble des participants à la formation sous la responsabilité d’IA IPR intéressés, de formateurs, pour envisager des propositions, partages d’expériences, notions théoriques et tous apports concrets pouvant outiller utilement les pratiques en classe.

Forme :

Il s’agira d’une formation en alternance deux journées encadrant une période « d’expérimentation » auto organisée.
Journée prévisionnelle type : présentation des enseignants puis travail sur les démarches et contenus en ateliers disciplinaires et/ou transversaux ; restitution en plénière pour une mutualisation et diffusion ultérieure des apports.

La première session (J1) sera consacrée à une approche transversale (verticalement : école/collège/lycée et/ou horizontalement : disciplinaire). Contenus : mobiliser une démarche d’explicitation des pratiques, partager, mutualiser les expériences, faire évoluer les représentations … Point rapide sur quelques apports théoriques et prescriptions institutionnelles, exemples de mise en oeuvre, éléments de construction d’outils didactiques concrets.

La période intersession : sur la base des projets issus de J1, s’ouvrira une période d’expérimentation de « projets de mise en œuvre » retenus par les stagiaires. Des échanges entre enseignants, observations croisées, pourront être réalisés selon le principe des « classes ouvertes ». Des échanges entre stagiaires et formateurs pourront compléter ce dispositif. Un deuxième niveau d’identification pourra être ainsi constitué, aboutissant à une présentation (vidéo de préférence) lors de la deuxième journée.

La deuxième session (J2) sera plus spécifiquement disciplinaire.

Contenus : méthodologie d’explicitation des pratiques, construire un regard sur la différence, s’outiller dans sa discipline sur les différentes formes de différenciation, disposer de mises en situation concrètes personnalisées et validées

Calendrier :

Une réunion d’information des enseignants (le 02/10/2012) pour recenser les collègues intéressés et recueillir les contributions permettant d’affiner le projet le plus adapté au contexte de l’établissement. Constitution d’un groupe de travail avec l’équipe de direction de l’établissement.

Ce premier jet a été ensuite porté à la connaissance de la SAF, des IA IPR et formateurs potentiels pour tout amendement souhaitable, cadrage institutionnel et modalités possibles. Échanges entre la SAF et le groupe de travail pour la mise en œuvre opérationnelle.
Cadrage administratif du stage et rédaction des contenus par les formateurs (novembre 2012)

Première journée de stage fixée le mercredi 12 décembre 2012, 8h/13h, cité scolaire d’Embrun (salles Méale et grand Morgon)

Période expérimentale et « classes ouvertes » : janvier/février 2013

Deuxième journée de stage : vendredi 5 avril 2013 9h/16h

 
Collège et Lycée Collège Les Ecrins - Lycée H. Romane – Route de caléyère - 05200 Embrun – Responsable de publication : M. JC TOYE
Dernière mise à jour : vendredi 7 juin 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille